Pré-histoire

L'origine d'Albatroz Engenharia remonte à 2003, lorsque le nom a été enregistré légalement par Gomes Mota pour créer une entreprise dans le domaine de la reconstruction tridimensionnelle d'environnements extérieurs. Avant, il avait travaillé en robot mobile dans le contexte de la reconstruction 3D pour le projet RESOLV.

L'inscription à un cours pour l'entrepreneuriat technologique proposé par le IN+, une unité de recherche de l'Institut Supérieur Technique de l'Université Technique de Lisbonne a conduit à la création d'un plan d'affaires (business plan) destiné aux entreprises travaillant dans le génie civil et la restauration du patrimoine.

Pour de multiples raisons, l'initiative a été suspendue jusqu'en 2005, lorsque le problème de la modélisation tridimensionnelle des lignes électriques aériennes a commencé à générer un plus grand intérêt.

Premières tentatives avec la modélisation 3D dans RESOLV du projet. C'est le Salon Delacroix ou Coronation Chambre en Assemblée Nationale, Paris, France.

Au début de l'année 2004, Gomes Mota a commencé à travailler au sein du Groupe de Recherche et Développement de LABELEC, une société du groupe Electricidade de Portugal [EDP]. EDP détient la concession pour la distribution d'électricité au Portugal et est aussi le plus important producteur d'électricité.

En tant que membre de ce groupe, il s'est impliqué dans la question de l'inspection des lignes électriques aériennes avec un accent sur l'élagage et les distances de sauvegarde de l'emprise de la ligne et la détection d'obstacles. A cet effet, il a rappelé les expériences précédentes de la modélisation 3D avec des scanners de laser de mesure de distance.

Puis, il a invité Alberto Vale, un ancien collègue à l'Institut pour les Systèmes et Robotique à l'Institut Supérieur Technique, à se joindre à cet effort à un projet de R&D sur la base de la technologie de reconstruction 3D. Un modèle reconstruit au début 3D est illustré ci-dessous.

En 2004, des essais aux anomalies de la ligne ont éte faits avec des robots mobiles.

Le premier système, monté sur un véhicule terrestre, a été inauguré au printemps de 2005; les essais aéroportés ont démarré plus tard dans la même année. La figure ci-dessous montre l'un des premiers essais sur le terrain avec la détection automatique d'éléments du scénario: les câbles et pylônes des lignes électriques aériennes.

Les résultats ont étés présentés au CIGRÉ2006 à Paris. La suite c'est l' ...

Le premier système de mesure de détection monté sur un véhicule terrestre.

Histoire

La société a été fondée le 21 Février, 2006.

Sur le premier de Mars 2006, Gomes Mota et Alberto Vale ont inauguré le premier bureau à Lisbonne.

Le premier défi était de développer un système de reconstruction 3D pour plus l'inspection des distances de sauvegarde sur l'emprise des lignes électriques aériennes. Dès le début, il était évident que l'approche la plus intéressante serait d'intégrer des capteurs multiples en une seule mission, afin que les autres fonctions d'inspection soient exécutés en même temps.

Au cours du printemps et de l'été 2006, l'équipe s'est agrandie avec les compétences de Miguel Ramos, Décio Bento, Carlos Silva e Luís Pimentel et la collaboration temporaire de stagiaires étrangers.

En Février 2007, l'Albatroz Engenharia a déménagé pour un bureau plus ample au centre de Lisbonne.

En Juin 2007, le développement de Power Line Maintenance Inspection [PLMI] a été conclu avec la modélisation 3D de lignes électriques et de mesure de distance intégrés dans la solution de contrôle standard.

Depuis Janvier 2008, PLMI est le cadre standard pour les inspections de lignes électriques aériennes au Portugal. La société est retourné à CIGRÉ, présentant un document technique et un stand à l'exposition où PLMI a été exposée lors de l'édition de CIGRÉ2008.

En 2009, la société a obtenu un contrat pour développer un système d'inspection de lignes électriques aérieenes en Espagne. Il s'agit d'un développement de Power Line Maintenance Inspection , nommé PLMI 2.0. Les améliorations apportées à la première version comprennent une plus grande précision dans la localisation géographique des points d'intérêt et l'intégration de systèmes d'information géographique et des outils de gestion d'actifs dans l'architecture du système. À la fin de l'année, il y avait trois systèmes d'exploitation PLMI (bien que deux d'entre eux sont en cours d'évaluation) et se élèvent à 11.900 km de lignes inspectés.

En 2010, les travaux sur l'inspection régulière des lignes de moyenne tension ont commencé, qui ont conduit à l'augmentation rapide de la longueur inspecté: 21.500 km. Albatroz Engenharia installe un accord de licence pour le Canada et les USA. En outre, il a lancé un nouvel axe de recherche sur l'analyse stochastique des inspections, évaluation de l'état et la gestion unifiée probabiliste de l'actif.

En 2011, la société a élargi à la France. À l'été, il déménage à nouveau presque doubler sa zone de travail. La société a introduit des nouvelles approches d’accès au marché avec la location de systèmes PLMI et la fourniture de rapports des services de production en France. Le client effectue des inspections sur place et l'équipe d'Albatroz Engenharia analyse les données et produit des fichiers de sortie conformément à la spécification du client final. À ce moment, le quatrième système entre en service et ont atteint les 33.100 km de lignes aériennes inspectés.

En 2012 est venu un autre système d'exploitation, en renforçant sa présence sur le marché de la moyenne tension. La société a totalisé au moins 48.200 km inspecté dont 28.000 km en moyenne tension. La société s'est présenté en Août au CIGRÉ à Paris.

L'année 2013 a suivi la tendance précédente avec l'augmentation de l'extension 56.500 km et inspecté pour la présence dans CIRED à Stockholm et Le Bourget International Paris Air Show à Paris, en Juin.

En Février 2014, la société a été reconnue comme Design Organisation Approval [DOA] par l'Agence Européenne de Securité Aeronautique, [EASA - European Aviation Safety Agency]. Au cours de l'année, les sept systèmes PLMI en usage ont inspecté plus de 60.000 km de lignes électriques et la société est retourné à Paris pour le CIGRÉ.

Vue partielle du bureau à Rua Maria, inauguré en 2011.

A propos du logo

Le logo évoque un albatros (Diomedeidae) volant au-dessus d'un cercle bleu foncé représentant la mer immense. Au sens figuré, est un animal errant qui vit dans une recherche incessante dans l'océan inconnu, tels que les entreprises et le développement de la recherche (R & D) "survolent" une mer inconnue, sans savoir où il y a des terres.

Le motto dans le bord rouge "Que não se muda já como soía" ("on ne change plus comme c'était l'usage") est un vers par le poète Luís de Camões (c. 1524-1580) et évoque la nécessité pour les entreprises engagées dans la R&D et l'innovation d'être toujours ouvertes au changement, y compris dans son approche à l'innovation - le modus operandi des entreprises - car il subit également des métamorphoses.